Fabio Fognini a été suspendu pour deux tournois du Grand Chelem en raison de ses propos misogynes tenus envers une arbitre de chaise lors de la dernière édition de l’US Open. Cette sanction ne sera appliquée que si l’Italien commet un nouvel écart.

Fabio Fognini / ©SoTennis

Fabio Fognini / ©SoTennis

Lors du denier US Open, Fabio Fognini avait, encore une fois, dérapé. Au premier tour de la dernière levée du Grand Chelem de l’année, l’Italien s’était, surtout illustré par ses propos misogynes (« troia » ou encore « bocchinara« ). Après sa défaite dès le premier tour, contre Stefano Travaglia (6-4, 7-6, 3-6, 6-0), Fabio Fognini avait fait acte de contrition. « J’étais dans un très mauvais jour, mais cela n’excuse pas mon comportement pendant le match », avait-il déclaré dans un message posté sur les réseaux sociaux. Un écart de conduite qui a fortement déplu aux instances mondiales du tennis. Mercredi, le Grand Slam Board a rendu sa décision et a décidé d’infliger une suspension de deux tournois du Grand Chelem à Fognini. L’un de ces tournois devant être obligatoirement l’US Open. Cette sanction sera uniquement appliquée si l’Italien commet une nouvelle infraction majeure dans un tournoi du Grand Chelem en 2018 et 2019. L’imprévisible Transalpin est donc en sursis. De plus, Fabio Fognini a écopé d’une amende de 96 000 dollars (US), qui sera réduite de moitié fin 2019 s’il se « comporte » bien d’ici cette échéance. Une somme qu’il faut ajouter aux 24 000 dollars d’amende infligés à l’Italien lors du tournoi. Une décision, que l’italien a accueillie avec une certaine désinvolture, à l’image de son récent message  publié sur son compte Intagram, via la fonctionnalité Stories. 

Screenshot_20171012-081443

Screenshot_20171012-081453

 

0 Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire