Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert ramènent le point du double. Samedi, les Français, qui jouaient ensemble en Coupe Davis pour la première fois, sont venus à bout de la paire Ruben Bemelmans et Joris De Loore en quatre sets (6-1, 3-6, 7-6, 6-4 en 3h03 minutes). La France mène 2-1.

Pierre-Hugues Herbert et Richard Gasquet / ©SoTennis

Pierre-Hugues Herbert et Richard Gasquet / ©SoTennis

« Cette semaine, avec Richard nous avons fait de bons entraînements. À une certaine époque, j’ai été habitué de changer de partenaire de double, même si ces trois dernières années, j’étais habitué à avoir le même partenaire, qui est Nicolas. J’ai mes automatismes avec lui. Mais je sais que je peux m’adapter. Richard sait faire aussi. Nous avons un jeu qui va bien ensemble. Richard a un jeu très constant et moi avec des montagnes russes… Je suis très content que Richard ne m’ait pas lâché jusqu’à la fin. Je suis très heureux d’avoir remporté ce premier match avec Richard. Après le premier set, où j’ai quasiment raté aucune balle, à un moment, je crois que suis sorti (du match). Je pense que lorsqu’on sort, lors de ces matches, c’est difficile. À 2-1 au deuxième set, j’ai fait un très mauvais jeu de service. C’est certain que ce début de deuxième set n’a pas été mirobolant pour ma part. Mais je sais que c’est moi. J’ai été patient, Richard l’a été aussi. C’est certain que nous avons vraiment été aidés. Le public a été présent aujourd’hui, nous l’avons ressenti. C’est d’ailleurs peut-être pour cela que nous avons réussi à tenir et à ne pas lâcher. Pouvoir leur ramener une victoire dans une telle ambiance, notamment à la fin, c’est juste magique. Nous avons eu aussi le soutien de tout notre banc, aussi dans les moments difficiles, cela nous a donnés de l’énergie et de la motivation. Un match de Coupe Davis c’est long. Il faut puiser de l’énergie dans tout ce que l’on peut, notamment dans le staff, le public, le stade… Nous avons hâte d’être à demain. C’est l’avantage d’être à la maison, aujourd’hui nous l’avons ressenti. Depuis la demi-finale de la Coupe Davis, j’ai beaucoup pensé à ce week-end. Mais il n’est pas terminé, je préférerais parler de toute ma semaine demain, en espérant avoir une bonne nouvelle demain » a déclaré Pierre-Hugues, samedi, en conférence de presse.

Propos recueillis par E-A à Villeneuve-d’Ascq

 

0 Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire