L’équipe de France disputera pour la dix-huitième fois de son histoire la finale de la Coupe Davis. Dimanche, en conférence de presse, Yannick Noah, à sa manière, a confié son soulagement de retrouver ce stade de la compétition et a évoqué l’ambiance au sein des Bleus. 

Yannick Noah / ©SoTennis

Yannick Noah / ©SoTennis          

« On savait que ça allait être une rencontre difficile, on était largement les favoris, il ne restait plus qu’à jouer… On a pu faire ce qu’il fallait faire, gagner les trois points. On est très contents. On rêve de cette finale depuis quelque temps déjà… Il y a eu de très bons moments ce week-end, et aussi des leçons. Quand on commence par une défaite (ndlr : vendredi Lucas Pouille s’est incliné lors du premier match), il faut réagir tout de suite, pas le dimanche soir. La chose très positive, c’est qu’après avoir été mené 1-0, on a pu rectifier très rapidement. Je repars de là rassuré. J’étais content d’être capitaine avant le match, et je suis encore très content d’être capitaine. Ce qui est bien, c’est qu’on va se revoir. Ce week-end, je me suis laissé aller à des confidences, on en parle depuis… Il faut que j’apprenne à travailler ma com’, cela fait partie de mon job. J’arrive avec l’énergie que j’ai, j’essaie de m’adapter au mieux. Depuis notre premier rassemblement, notre objectif c‘est de tenter de gagner une finale. On a gagné trois points en équipe ce week-end. C’est l’année ou jamais par rapport à notre aventure. Il faut le vivre comme tel. On aura, en face de nous, une équipe jouable. Si c’est en France (ndlr :en cas de victoire de la Belgique contre l’Australie), il y a l’option de revenir à Lille. Le meilleur scénario, ce serait 20 000 Français et 20 000 Belges dans ce stade. On fait une immense fête et à la fin, on gagne. On part de Lille en étant vraiment content. Y’en a qui ne sont pas contents, on essaiera de les inviter à la prochaine fête… » a déclaré Yannick Noah en conférence de presse entouré de ses joueurs.

Propos recueillis par E-A à Villeneuve-d’Ascq 

 

0 Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire