La WTA pourrait se priver de la Chine

La WTA pourrait se priver de la Chine

19 novembre 2021 0 Par SoTennis

Steve Simon, le Président de la WTA ( Women’s Tennis Association), a déclaré, jeudi, lors d’une interview accordée à CNN, que le circuit féminin pourrait stopper ses activités en Chine à la suite de la disparition de la joueuse Peng Shuai.

Mais où est donc passée Peng Shuai ? Introuvable, la joueuse de tennis chinoise “va bien” selon la télévision officielle. Avec le hashtag #WhereIsPengShuai, la communauté du tennis, entre autres, s’inquiète sur les réseaux sociaux du sort de l’ex-n°1 mondiale en double, qui aurait disparu depuis une dizaine de jours après avoir accusé de viol l’un des dirigeants de son pays sur son compte Weibo, depuis effacé. Dans un long texte, Peng Shuai affirmait avoir eu, il y a trois ans, un rapport sexuel forcé avec l’ancien vice-Premier ministre, qui a été de 2013 à 2018 l’un des hommes politiques les plus puissants de Chine. Si la censure avait rapidement fait disparaître le message de l’internet chinois, des captures d’écran avaient rapidement été partagées. La joueuse n’a pas communiqué ou fait d’apparition publique depuis que son message a été bloqué, le 2 novembre dernier. Dans une interview accordée jeudi à la chaîne CNN, Steve Simon, le patron de la WTA, a menacé de retirer de Chine les compétitions de tennis féminin, si le pays ne fait pas la lumière sur la disparition de la joueuse Peng Shuai. « Nous sommes tout à fait prêts à retirer (de Chine) nos activités et à faire face à toutes les complications qui en découlent. Parce que c’est (les accusations de viols) plus important que les affaires », a-t-il déclaré. Steve Simon a réitéré, à nouveau, ses doutes quant à l’authenticité du mail adressé mercredi à la WTA, dans lequel la joueuse déclarait « fausses » ses accusations contre ce dirigeant. « Nous ne savons pas si elle a été contrainte de l’écrire, si quelqu’un l’a écrit pour elle, mais tant que nous ne lui aurons pas parlé en personne, nous ne serons pas rassurés », a dit le boss du circuit féminin.