Les premiers internationaux d’Australie se sont disputés en 1905 à Melbourne (Championnats d’Australie) car l’Australie et la Nouvelle Zélande se sont partagées l’ organisation jusqu’en 1912.

    La première édition de l’Open d’Australie s’est déroulée à Melbourne au Warehouseman’s Cricket Ground. A l’époque le tournoi était ouvert uniquement aux hommes (simple et double). Il faut attendre 1922 pour voir la première édition féminine.

    Dés sa création, l’Open d’Australie a souffert de son grand éloignement. La longueur du trajet à effectuer (trois semaines de bateau) découragés les joueurs européens et, en particulier, les joueuses de tennis, qui ne bénéficiaient pas de la même reconnaissance que leur homologue masculins, et étaient souvent reléguées sur les courts annexes du tournoi.

    Jusqu’à la fin des années soixante-dix, l’Open d’Australie est resté, donc, aux mains des champions australiens.

    A partir de 1972, l’organisateur du tournoi, la Fédération Australienne de Tennis, décide d’organiser l’Open d’Australie tous les ans dans une ville différente. Ainsi, Sydney, Adélaïde, Brisbane, Perth et la Nouvelle Zélande (2 fois) accueillent l’épreuve. Mais, en 1983, les championnats d’Australie s’installent définitivement à Melbourne, dans le stade de Kooyong (construit en vue d’attirer un plus grand nombre de spectateur). En 1988, L’épreuve se déplace de nouveau. Elle reste à Melbourne mais déménage à Flinders Park, qui deviendra le lieu définitif. En 1997, Flinders Park change de nom pour Melbourne Park (nom actuel).

    Avec les déménagements successifs, la surface de l’épreuve connut aussi quelques modifications. Avant 1988, l’Open d’Australie se déroulait sur gazon. Afin de se différencier des autres tournois du Grand Chelem (et notamment de Wimbledon), le tournoi décida d’adopter le Rebound Ace (surface dure) dés son arrivée à Flinders Park.

    A la fin des années 70 plusieurs facteurs (l’éloignement, les déménagements successifs, la non-reconnaissance du tennis féminin et la fin de la domination australienne sur le tennis mondial) rendent ce tournoi du Grand Chelem moins attractifs que  Roland Garros, Wimbledon et l’Us Open autres tournois du Grand-Chelem. C’est à partir de 1980, que l’Open d’Australie prie son essor, grâce à une série de changements.

    Entre 1968 et 1993, l’Open d’Australie a été le cadre de changements importants. Tout d’abord, l’Open d’Australie a bénéficié d’une part, du développement du trafic aérien, à partir des années 1960, facilitant ainsi l’accès au continent océanique. D’autre part, le tennis devenu professionnel en 1968 a permit la création de nombreux tournois australiens (Sydney, Adélaïde, Brisbane, Melbourne,…), attirant de plus en plus les joueurs et les joueuses de tennis, à la recherche de titre et d’argent.

    La première évolution de l’Open d’Australie est la reconnaissance, dans les années 70, des joueuses de tennis par les organisateurs du tournoi ! L’apparition de l’Australienne Margaret Smith Court fait prendre conscience de l’importance du tennis féminin. Ses 11 victoires (dont 7 consécutives), entre 1960 et 1973, à l’Open d’Australie impressionnèrent.

    A partir de 1988, le tournoi se transforme. Le tournoi trouve enfin un lieu définitif et change de surface.

    En 1985, les organisateurs décident de changer les dates du tournoi. L’édition de 1986 n’aura pas lieu. Depuis sa création, le tournoi se déroulait en décembre à la fin de la saison. Depuis, il se passe à la fin du mois de janvier. C’est le premier grand rendez-vous de la saison tennistique, et se déroule après les autres tournois australiens. De plus, le climat, à cette période de l’année, est estival.

    En 1993, la construction d’un nouveau stade ultra-moderne (baptisé, en 2000, Rod Laver Arena) donne un certain prestige au tournoi. Il possède un toit coulissant et permet, ainsi, d’effectuer des matchs nocturnes.

    Parallèlement, les sommes d’argent mis en jeu deviennent de plus en plus importantes, attirant les joueurs et les joueuses. Depuis le tournoi continue sa mutation, avec des améliorations constantes, le maintenant toujours parmi les tournois du Grand Chelem. Côté joueurs il est désormais un évènement incontournable, et suscite intérêt et envie.