Djokovic voit son visa annulé

Djokovic voit son visa annulé

14 janvier 2022 0 Par SoTennis

Le ministre de l’Immigration australien Alex Hawke a annoncé vendredi, en fin d’après-midi, dans un communiqué qu’il avait annulé le visa de Novak Djokovic. La participation du Serbe à l’Open d’Australie, qui commence lundi, est incertaine.

Le ministre de l’Immigration Alex Hawke a décidé d’exercer son pouvoir personnel pour annuler le visa de Novak Djokovic « dans l’intérêt public », a-t-il annoncé dans un communiqué, vendredi en fin d’après-midi. La participation du tenant du titre – qui va contester cette décision – à l’Open d’Australie (du 17 au 30 janvier) reste incertaine . « En prenant cette décision, j’ai soigneusement examiné les informations qui m’ont été fournies par le ministère de l’Intérieur, la force frontalière australienne et Monsieur Djokovic, explique le ministre de l’Immigration. Le gouvernement Morrison est fermement déterminé à protéger les frontières de l’Australie, particulièrement en ce qui concerne la pandémie de Covid-19. » Le visa du Serbe avait été annulé une première fois la nuit de son entrée sur le territoire australien. Le Serbe avait présenté une exemption à l’obligation vaccinale contre le Covid-19 qui n’était pas valable aux yeux des autorités du pays. Une exemption délivrée par un panel d’experts et soutenue par Tennis Australia (Fédération australienne de tennis). Une audience en urgence s’est tenue ce vendredi, portant sur l’annulation du visa de Djokovic. La justice australienne a accepté de surseoir à l’expulsion du n°1 mondial jusqu’à la fin de la procédure. Les avocats du ministre de l’Immigration Alex Hawke, ont accepté de ne pas expulser Djokovic d’Australie jusqu’à ce que la procédure judiciaire soit terminée ou que l’affaire soit transférée à un autre tribunal. Nole n’a pas été placé en détention, a confirmé son avocat lors d’une audience tenue en urgence. Nick Wood a rappelé que « le temps était précieux » pour son client. Stephen Lloyd, avocat du ministre de l’Immigration, a assuré que Djokovic ne serait pas détenu ce vendredi soir avant une réunion avec les responsables de l’immigration samedi matin à 8 heures (22 heures en France ce vendredi). Il sera ensuite autorisé à travailler sa défense avec ses avocats dans leurs locaux. Il est possible qu’il soit par la suite placé en détention, éventuellement au Park Hotel de Melbourne où il a déjà séjourné après la première annulation de son visa. Et ce jusqu’à une nouvelle audience prévue dimanche.