Chris Evert est considérée comme l’une des trois meilleures joueuses de tous les temps. Au cours de sa fantastique carrière, l’Américaine a amassé pas moins de 18 titres du Grand Chelem en simple. Joueuse de fond de court, adorant la terre battue Chris Evert détient le nombre de titres à Roland Garros où elle s’est imposée à 7 reprises. Très appréciée du public notamment pour son élégance, son attitude irréprochable et son fair-play sur les courts, Evert a régné sur le tennis féminin dans les années 1970-80.

Née le 21 décembre 1954 à Fort Lauderdale en Floride, Christine Marie Evert est la fille de l’entraîneur de tennis professionnel Jimmy Evert. Membre d’une fratrie de 5 enfants Chris Evert est entraînée dés son plus jeune âge par son père, mais à huit ans ses poignets sont trop frêles pour exécuter des revers.

Afin de compenser ce manque de puissance, son père lui apprend à jouer ce coup à deux mains. Cette innovation va influencer plusieurs générations de joueuses.

Meilleure Américaine de 16 ans, elle remporte en 1970 les National Junior Championships, ce qui lui vaut une invitation au tournoi senior sur terre battue, en Caroline du Nord, sa première compétition sans ses parents. Pour l’anecdote son Père à eu un malaise lorsqu’elle a communiqué à son père son résultat par téléphone, l’adolescente a battu la numéro une mondiale, Margaret Court 7-6 7-6. A l’époque l’Australienne évoluait à son meilleur niveau. Evert vient de signer une véritable exploit pour son entrée dans la cour des grandes.

Le style de Chris Evert est basé sur un jeu de fond de court régulier très, est un retour de service très fiable, parfaitement adapté au jeu sur terre battue. En 1971 à 17 ans elle devient la plus jeune joueuse à disputer les demi-finales de l’US Open, où elle s’incline face à Billie Jean King. En 1973, elle n’échoue qu’en finale à Roland Garros et à Wimbledon, à chaque fois contre son aînée. Dès l’année suivante, elle remporta le tournoi Londonien.

A 19 ans, cette timide jeune femme tombe amoureuse de Jimmy Connors, une autre star du tennis, lors de l’US Open 1974 Evert et Connors remportent le double mixte, que Chris Evert pratique rarement préférant se concentrer sur le simple en particulier. L’exigence du haut niveau et les nombreux voyages perturbent l’amourette entre les deux stars, qui ne résiste pas. Evert annule les noces programmées pour novembre 1974, et rompt ses fiançailles. Ce mariage avorté ne l’empêche pas de gagner 55 matches consécutifs. Durant cinq années Chris Evert règne sans partage sur le circuit féminin. En 1975, elle gagne son deuxième Roland Garros consécutif en remportant l’un de ses nombreux duels face à Martina Navratilova. Amies dans la vie, les deux championnes se livrent des incroyables combats sur le court. Leur rivalité reste l’une des plus passionnantes de l’histoire du tennis féminin. Si Evert domine les premiers affrontements entre les deux joueuses, Navratilova prend le dessus au milieu des années 80.

Chris Evert Roland Garros 1986

En 1975 Evert gagne également le premier de ses six US Open en battant l’Australienne Evonne Goolagong en trois sets. Au total l’Américaine remportera 21 de ses 33 confrontations contre l’Australienne. Mais le jeu de Chris Evert s’exprime le mieux sur terre battue. En 1973 elle débute une série de 125 victoires consécutives sur cette surface, qui reste un record. Au total elle se sera imposée à sept reprises à Roland Garros (1974, 1975, 1979, 1980, 1983, 1985 et 1986). Ses deux plus beaux succès à Paris ont sûrement été les deux derniers.

En 1985, Evert s’impose 6-2 6-7 7-5 face à Navratilova, ce qui lui permet d’occuper la première place au classement mondial pour la cinquième et dernière fois. En 1986 à 31 ans elle remporte son dernier titre en Grand Chelem en battant Navratilova 2-6 6-3 6-3.

Chris Evert a également remporté trois Wimbledon (1974, 1976, 1981) deux Open d’Australie ( 1982, 1984) et six Us Open (1975, 1976, 1977, 1978, 1980, 1982). Sur les 14 finales de Grand Chelem face à Navratilova Evert en a gagné que quatre, toutes à Roland Garros. Chris Evert a pris sa retraite en 1989, avec 157 titres en simple et huit en double à son palmarès. Après 2 mariages, Chris Evert s’occupe actuellement de son académie de Tennis. En 1989, elle fonde la Chris Evert Charities qui a récolté plus de 5,2 millions de dollars pour aider les enfants maltraités et exposés à la drogue. Présidente de la WTA (Women’s Tennis Association) pendant neuf ans de 1983 à 1991.

Chris Evert est désormais consultante pour la chaîne ESPN, mère de 3 enfants, l’Américaine a initié l’évolution du tennis féminin et demeure une référence.

 

0 Commentaires

Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire